/>

Aller au contenu Aller à l'accueil Plan du site Rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Nature > Ornithologie > Rapaces > Les Busards >

Suivi des Busards.


Depuis le printemps je suis membre du "Groupe Busards" de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, délégation Aquitaine (LPO Aquitaine). Le travail de ce groupe consiste à faire un recensement le plus exhaustif possible des trois espèces de Busards présentes en Aquitaine.

Ce suivi est réalisé sous la responsabilité du C.R.B.P.O (Centre de recherche de la biologie des populations d’oiseaux) du Muséum d’histoire naturelle de Paris.

- Le Busard des roseaux, d’une longueur de 48 à 56 cm et d’une envergure de 120 à 135 cm. Ce Busard est assez commun, mais localisé. Il niche la plus part du temps dans des milieux humides, lac, cours d’eau, roselières, etc. Sa population est estimée, sur le Paléarctique occidental [1], à 60 000-68 000 couples. Sur le territoire français la fourchette va de 740 à 1000 couples.

- Le Busard Saint Martin, plus petit que le précédent, mesure de 44 à 52 cm de longueur et de 105 à 125 cm d’envergure. Assez commun également, il a tendance à nicher dans les landes à bruyères, les buissons bas, les jeunes plantations de conifères, etc. Il vit essentiellement sur des territoires ouverts de plaines ou de collines. Sa population est estimée à 23 000-25000 couples pour le Paléarctique occidental. En France on dénombre 2500 à 3600 couples.

- Le Busard cendré, le plus petit de nos Busards, il a une longueur de 43 à 47 cm, pour une envergure de 105 à 125 cm. Moins commun et localisé, il privilégie les territoires plats ou peu vallonnés, comme les prairies, landes, marais, dunes, etc. Sa population est comprise entre 32 000 et 35 000 couples pour le Paléarctique occidental et 2500 à 3000 couples en France.

Quelques membres de ce groupe se voient attribuer une secteur, qu’il vont devoir prospecter à la recherche de Busards. Une fois l’oiseau trouvé l’objectif est d’assister aux parades nuptiales afin de déterminer l’emplacement des nids. Ainsi, le suivi de la nidification devient possible. Par la suite, l’intérêt pour nous et de pouvoir compter le nombre de poussins et de les suivre jusqu’à l’envol et ainsi de déterminer l’évolution de la population. Le suivi consiste aussi à baguer et relever les mensurations des poussins. Le bagage permet de suivre les oiseaux sur le long terme et également connaître les voies migratoires et les sites de migrations pour les oiseaux migrateurs. L’hiver le travail est moins dense, il s’agit pour nous de compter les Busards des roseaux et Saint martin sur les sites nocturnes.

Si vous êtes intéressé par ce travail, bénévole, contactez moi

mise en ligne le lundi 23 juillet 2007 , par Jean Michel Jean Michel .


[1] Région située au nord du Sahara et à l’ouest de l’Oural. Elle couvre également le nord-ouest du Moyen-Orient. Sa superficie est estimée à environ à 18 millions km².

Navigation


Lettres d'infos | News | Plan du site
Kiosque web |  Glossaire | 

Recherche


Afficher le contenu dynamique RSS de Nature-Informatique